Extraits - Destinée 1


Amis lecteurs, amis auteurs,

  Je suppose que certains d'entre vous apprécieront d'avoir un petit aperçut de l'histoire, alors je déposerai sur cette page un petit extrait de temps en temps...

 

  Pour avoir plus d'extraits, demandez-moi!

 


Extrait n°1:

  "Cela faisait maintenant un mois, que mon petit frère Peter, âgé de huit ans, que j'aimais tant et qui était mon meilleur ami malgré notre différence d'âge, s'était éteint paisiblement à l'hôpital général d’Albuquerque, le deux février 2010. Il a suffi d'une tragique chute de cheval, pour que tout vole en éclat : ma famille, mes amis, mes rêves et mes projets. [...]

J'avais tout pour être heureuse, et voilà que je devais tout recommencer à zéro...[...]

dans ses derniers instants,[...] il m'a regardé,[...]en me disant :

- N'oublie jamais que j'ai vécue heureux et que je t'aime petite sœur. Je serai toujours    là pour veiller sur toi, tu verras... maintenant je dois partir, promet-moi d'être   heureuse, quoi qu'il arrive, afin d'accomplir ta destinée ! " 


Extrait n°2:

"Une étrange sensation m'a parcouru de la tête aux pieds, et je n'arrivais pas à mettre le doigt sur le problème. C'est en sortant sur le parking, pour rejoindre ma voiture qui m'offrirait une bulle de normalité, que j'ai compris. J'étais soudain devenue une bête de foire, une attraction nouvelle, comme si tout cela était une chose insolite que personne n'avait jamais vu auparavant. Je n'étais même plus une personne, juste un sujet de conversations et de supputations. Pourquoi ? [...]"

 


Extrait n°3:

" [...] j'ai enfin posé les yeux sur le fameux Kelan Harris au moment même où il s'est tourné vers moi et avançait dans ma direction. Je ne vis rien d'autre que ses yeux. Deux opales d'un bleu océan, qui scintillaient de mille feux. Si tendres et pourtant si agressives, ma tête m'a violemment brûlée, ma vision s'est troublée et j'ai été obligée de vivement me détourner. Encore une chose d'étrange...

[...] À la fin du cours, [...] j'ai attrapé de justesse le bras de Sam, qui a immédiatement remarqué mon malaise.

[...] Il n'a pas discuté, et m'a rattrapé avant que je tombe à la renverse. J'ai juste eu le temps d'entendre Sam demander sur un ton accusateur, à Kelan, pourquoi il n'avait pas prévenu pendant le cours que je me sentais mal. Avant de sombrer." 


Extrait n°4:

"[...] Ça m'a fait l'effet d'un coup de poing dans l'estomac qui m'aurait été donné par un boxeur hargneux, la respiration m'en a été coupée, mes genoux ont fléchi et se sont fracassés contre le carrelage. [...]

[...] mes poumons se comprimaient dans mon thorax, comme si l'on prenait plaisir à m'étouffer. Mes yeux se sont fermés et je n'entendais plus que des voix, ne sachant plus à qui elles correspondaient ; je me suis tus en sachant qu'il fallait que je garde mes dernières forces pour quelque chose de plus important. [...]

[...] Je me suis sentis partir, j'avais l'impression de me noyer, que tout ce qui me raccrochait à cette vie était en train de lâcher prise. [...] "