Astuce: pour enlever cette publicité Jimdo, jetez-donc un oeil sur JimdoPro... ;-)

Informations ici

 

Extraits - Extracts: Destinée 1

Amis lecteurs, amis auteurs,

  Je suppose que certains d'entre vous apprécieront d'avoir un petit aperçut de l'histoire, alors je déposerai sur cette page un petit extrait de temps en temps...

 

  Pour avoir plus d'extraits, demandez-moi!

 

Friends readers, friends authors, 

  I suppose that some of you will appreciate to have a small perceived of the story, then I shall deposit on this page a small extract from time to time...

 

  To have more extracts, ask me!

Extrait n°1:

  "Cela faisait maintenant un mois, que mon petit frère Peter, âgé de huit ans, que j'aimais tant et qui était mon meilleur ami malgré notre différence d'âge, s'était éteint paisiblement à l'hôpital général d’Albuquerque, le deux février 2010. Il a suffi d'une tragique chute de cheval, pour que tout vole en éclat : ma famille, mes amis, mes rêves et mes projets. [...]

J'avais tout pour être heureuse, et voilà que je devais tout recommencer à zéro...[...]

dans ses derniers instants,[...] il m'a regardé,[...]en me disant :

- N'oublie jamais que j'ai vécue heureux et que je t'aime petite sœur. Je serai toujours    là pour veiller sur toi, tu verras... maintenant je dois partir, promet-moi d'être   heureuse, quoi qu'il arrive, afin d'accomplir ta destinée ! "

 

Extract n°1:

" It had been now one month, since my younger brother Peter, eight-year-old, that I loved so much and who was my best friend in spite of our difference in age, went out peacefully at the general hospital of Albuquerque, two in February, 2010. A tragic fall off a horse was enough, so that everything flies into pieces : my family, my friends, my dreams and my projects. [...]

I had everything to be happy, and I had to begin again everything in zero... [...] In his last moments, [...] he looked at me, [...] by saying to me:

- Never forget that I lived happy and that I love you small sister. I shall always be there to stay up you, you will see now I have to leave, promises me to be happy, whatever happens, to achieve your destiny ! "

 

Extrait n°2:

"Une étrange sensation m'a parcouru de la tête aux pieds, et je n'arrivais pas à mettre le doigt sur le problème. C'est en sortant sur le parking, pour rejoindre ma voiture qui m'offrirait une bulle de normalité, que j'ai compris. J'étais soudain devenue une bête de foire, une attraction nouvelle, comme si tout cela était une chose insolite que personne n'avait jamais vu auparavant. Je n'étais même plus une personne, juste un sujet de conversations et de supputations. Pourquoi ? [...]"

 

Extract n°2:

" Suddenly I had the impression to be different, not in myself but towards the others. A strange sensation crossed me from head to foot, and I did not manage to put the finger on the problem. While going out on the parking lot, to join my car which would offer me a bubble of normality, which I understood. I had suddenly become an animal of fair, a new attraction, as if all this was an unusual thing that nobody had ever seen previously. I was not even any more a person, a just man a subject of conversations and calculations. Why? [...] "

Extrait n°3:

" [...] j'ai enfin posé les yeux sur le fameux Kelan Harris au moment même où il s'est tourné vers moi et avançait dans ma direction. Je ne vis rien d'autre que ses yeux. Deux opales d'un bleu océan, qui scintillaient de mille feux. Si tendres et pourtant si agressives, ma tête m'a violemment brûlée, ma vision s'est troublée et j'ai été obligée de vivement me détourner. Encore une chose d'étrange...

[...] À la fin du cours, [...] j'ai attrapé de justesse le bras de Sam, qui a immédiatement remarqué mon malaise.

[...] Il n'a pas discuté, et m'a rattrapé avant que je tombe à la renverse. J'ai juste eu le temps d'entendre Sam demander sur un ton accusateur, à Kelan, pourquoi il n'avait pas prévenu pendant le cours que je me sentais mal. Avant de sombrer."

 

Extract n°3:

[...] I put finally eyes on famous Kelan Harris at the very moment when he turned to me and moved forward in my direction. I saw nothing else than the eyes. Two opals of a blue ocean, which sparkled of one thousand fires. If soft and nevertheless so aggressive, my head burned me violently, my vision became confused and I was obliged to turn away deeply. Another thing of strange...

[...] At the end of the course, [...] I just caught Sam's arm, which noticed immediately my faintness.

[...]He did not discuss, and caught up me before I fall backwards. I just had time to hear Sam to ask on an accusatory tone, to Kelan, why he had not warned during the course that I felt sick. Before sinking."

 

Extrait n°4:

[...]Ça m'a fait l'effet d'un coup de poing dans l'estomac qui m'aurait été donné par un boxeur hargneux, la respiration m'en a été coupée, mes genoux ont fléchi et se sont fracassés contre le carrelage.[...]

[...]mes poumons se comprimaient dans mon thorax, comme si l'on prenait plaisir à m'étouffer. Mes yeux se sont fermés et je n'entendais plus que des voix, ne sachant plus à qui elles correspondaient ; je me suis tus en sachant qu'il fallait que je garde mes dernières forces pour quelque chose de plus important.[...]

[...]Je me suis sentis partir, j'avais l'impression de me noyer, que tout ce qui me raccrochait à cette vie était en train de lâcher prise.[...]

 

Extract n°4:

[...]It was the effect just like that of fist in the stomach which would have been given to me by a fretful boxer, the breath was got away from me, my knees yielded and came to smash against the stone floor.[...]

[...]My lungs compressed in my thorax, as if we took pleasure to suffocate me. My eyes closed and I did not listen more than in voices, knowing any more to whom they corresponded; I kept silent by knowing that I had to keep my last strengths for something more important.[...]

[...]I felt leaving, I had the impression to drown myself, that all which hung up me to this life was letting go.[...]